Méthode électrique
© 2015 ComiremScop

Méthode électrique : panneaux & sondages électriques, polarisation spontanée

Un courant continu est injecté dans le sol et restitué via des électrodes impolarisables positionnées le long d’un profil linéaire. La différence de potentiel mesurée entre deux électrodes de mesure met en évidence le paramètre mesuré, la résistivité (en ohm.m). Ce paramètre physique indique la capacité d’un matériau à s’opposer au passage du courant électrique. La distribution des résistivités du sous-sol est représentée sous la forme d’une pseudo-section en 2D, renseignant sur la structure et la nature des différents matériaux composant le sous-sol. En fonction de l’espacement inter-électrodes, la profondeur d’investigation, inversement proportionnelle à la résolution de l’image, peut atteindre plusieurs dizaines de mètres.

Plusieurs dispositifs existent et sont mis en place selon la nature et les caractéristiques de l’objet recherché : wenner, dipôle-dipôle, wenner-schlumberger, pôle-dipôle, etc.

Suite à un processus de traitement et d’inversion des données géophysiques brutes par un logiciel dédié, la structure et la nature du sous-sol sont représentées sur une image en 2D.

Lorsque qu’une maille suffisamment fine est opérée, des cartes d’isorésistivités sont réalisables, selon la profondeur désirée.