Protocole de prélèvement des eaux souterraines
© 2015 ComiremScop

 

I.Préambule

Le prélèvement d’un échantillon d’eau souterraine dans un forage se fait selon les recommandations du fascicule technique AFNOR FD X31-615.

Le protocole se divise en 4 étapes principales :

  1. mesures préalables
  2. purge du forage
  3. prélèvement des échantillons
  4. flaconnage et expédition au laboratoire.

 

II.Mesures préalables

a)     Connaître la coupe géologique et technique du forage pour déterminer la position de la crépine de pompe.

b)     Vérifier l’état du forage, le niveau de l’eau et la cote du fond.

 

III.Purge

La purge est réalisée à un débit faible, perturbant le moins possible le forage (de l’ordre de 100 l/h).

Elle sera poursuivi jusqu’à stabilisation du pH et de la conductimétrie ou si les paramètres ne se stabilisent pas jusqu’à 5 fois le volume d’eau contenu dans le forage.

Les eaux de purge seront traitées selon les directives du maître d’ouvrage.

 

IV.Prélèvement

Le prélèvement est réalisé en sortie de pompe à un débit moitié du débit de purge.

Les échantillons sont conditionnés dans le flaconnage fourni par le laboratoire et expédiés dans les meilleurs délais.

 

V.Rapport

À la fin de chaque campagne le rapport remis au maître d’ouvrage contient :

 

 

 

Références


José BABOT,

Ingénieur géologue – École nationale supérieure de géologie de Nancy 1970

Une carrière diversifiée

Dans les 10 années qui ont suivi sa sortie de l’école, José Babot a travaillé, au cours d’emplois successifs en géotechnique, hydrogéologie, enseignement et matières premières (prospection et suivi d’exploitation).  Ces expériences se sont déroulées en France, mais aussi à l’étranger, en Afrique et en Amérique du Sud.

Une expérience de 20 ans en matière de Sites et Sols Pollués

À partir de 1980, José BABOT revient en France, intégrant un grand groupe chimique. Il deviendra à partir de 1986 le spécialiste français de ce groupe en matière de pollutions historiques, réalisant des études de diagnostic, ou agissant en tant que chef de projet. 

Parallèlement, par le truchement de l’UCIE où il est membre actif du Groupe de travail « pollution des sols », José Babot s’engage dans les groupes de travail du Ministère de l’Environnement, puis de l’Écologie, ou il participe à la rédaction des guides méthodologiques publiés par le Brgm (Diagnostic initial, ESR, Diagnostic approfondi – EDR, surveillance des eaux souterraines…).

Il participe également aux groupes de travail AFNOR qui élaborent les Fascicules Techniques FD-X-31-614 (réalisation d’un forage de contrôle de la qualité de l’eau souterraine) & FD-X-31-615 (prélèvement et à l’échantillonnage des eaux souterraines dans un forage).

Ingénieur conseil indépendant depuis octobre 2005, il a été mandaté par le MEDD pour l’examen des nouvelles versions des guides méthodologiques.

Il est actuellement associé au Brgm pour la rédaction de la nouvelle version du guide surveillance des eaux souterraines.

En outre José BABOT participe à des actions de formations dans le cadre du stage Risques Chroniques élaboré par le MEDD pour les responsables Sites et Sols Pollués de la DRIRE.  Il organise et anime des formations à l’école des Mines de Douai sur les thèmes des diagnostics Sites et Sols Pollués et surveillance des eaux souterraines à destination des Inspecteurs des installations classées.